Le jeu de rôle ne serait rien sans Might and Magic


retour à la page PC


What's new ?

  ';ejs_scroll_message[3]='Updatez vos softs !';ejs_scroll_message[4]='Testez votre débit ADSL !';ejs_scroll_message[5]='Rom Final Fantasy 6 FR !';function d(texte){document.write(texte);}d('

');d('
');d('
'+ejs_scroll_message[0]+'
');d('
'+ejs_scroll_message[1]+'
');d('
');ejs_scroll_mode=1;ejs_scroll_actuel=0;function ejs_scroll_start(){if(ejs_scroll_mode==1){ejs_scroller_haut="ejs_scroller_1";ejs_scroller_bas="ejs_scroller_2";ejs_scroll_mode=0;}else{ejs_scroller_bas="ejs_scroller_1";ejs_scroller_haut="ejs_scroller_2";ejs_scroll_mode=1;}ejs_scroll_nb_message=ejs_scroll_message.length-1;if(ejs_scroll_actuel==ejs_scroll_nb_message) ejs_scroll_suivant=0;else ejs_scroll_suivant=ejs_scroll_actuel+1;if(document.getElementById) document.getElementById(ejs_scroller_bas).innerHTML=ejs_scroll_message[ejs_scroll_suivant];ejs_scroll_top=0;if(document.getElementById) setTimeout("ejs_scroll_action()",ejs_scroll_pause_seconde*1000)}function ejs_scroll_action(){ejs_scroll_top-=1;document.getElementById(ejs_scroller_haut).style.top=ejs_scroll_top;document.getElementById(ejs_scroller_bas).style.top=ejs_scroll_top+ejs_scroll_hauteur;if((ejs_scroll_top+ejs_scroll_hauteur)>0) setTimeout("ejs_scroll_action()",10) else ejs_scroll_stop()}function ejs_scroll_stop(){ejs_scroll_actuel=ejs_scroll_suivant;ejs_scroll_start()}window.onload=ejs_scroll_start;


ADSL

Testez votre ligne ADSL par ici !


Windows XP
  Optimisation
  Multi-boot
  Invite de commandes

Diskettes de démarrage
  Windows 98
  Windows 98 SE
  Windows 98 remixed
  Windows ME
  Windows NT
  Windows 2000
  et d'autres... ici !

Conversion


 

 €uros

 

 Francs

 
Might and Magic : la saga


Le forum Might and magic

    The Ultimate Might And Magic Archives

 

Editée par 3DO et crée par le New World Computing, la série Might & Magic débute en 1987, avec Might and Magic : Secret of the Inner Santum.
En 1988, c'est la sortie de
Might and Magic II : Gates to Another World, déjà bien plus convaincant que son prédecesseur.

Ce n'est que 3 ans plus tard, en 1991, que New Wolrd Computing sortira Might and Magic III : Isles of Terra. Les graphismes sont déjà en retard par rapport à ce que proposent certaines autres "boîtes", mais le scénario est construit est très travaillé. L'intérêt du jeu est donc d'une importance assez grande.

Deux ans plus tard, c'est la sortie de Might and Magic IV : Clouds of Xeen. C'est le début de la gloire : même si les graphismes ne sont quasiment pas améliorés par rapport à M&M 3, le scénario est passionant, et la série se fait connaître.

Might and Magic V : Darkside of Xeen sort en 1993, lui aussi (les 4 & 5 vont ensemble). Les graphismes des deux sont donc identiques (de M&M 3 à M&M 5 les graphismes ne sont presque pas améliorés, donc), mais ces deux connaissent un réel succès des fans de "jeux de rôles PC" ...

Might and Magic 6: The Mandate of Heaven ne sort qu'en 1998, les graphismes du jeu sont en retard, mais néanmoins, l'intérêt reste très grand : le scénario est passionant. On n'hésite d'ailleurs pas à refaire le jeu plusieurs fois, car, même si le scénario reste le même, on a toujours envie de voir comment se jouent les autres personnages (choisis au début du jeu). Bref, ce jeu est une réussite.

Might and Magic 7 : For blood and honnor sort un an plus tard, en 1998. New World Computing apporte une nouveauté dans le scénario très sympathique : on possède son propre château et un "garde du corps" (un golem). Là aussi, on n'hésite pas à refaire le jeu plusieurs fois, tellement il est prenant... pourtant le scénario est quelque peu "brouillon" sur certains points, à la différence du 6 qui a un scénario parfait (presque ;) )... Le jeu est loin de se finir en une semaine, et ça ne nous fait pas peur !! ;)
Dommage que les graphismes ne soient que très peu améliorés par rapport au 6 ...

Might and Magic 8 : Day of the destroyer sort en 1999. Les graphismes ne sont toujours que très peu améliorés, le scénario est simple... Il n'y a plus la même ambiance qu'avant : maintenant on est là que pour être bourrin ... on avance, on tappe, on avance, on tappe, on trouve l'objet de la quête, hop, on repart, on gagne de l'XP...
Le jeu est rapidement terminé (1 à 2 semaines)... On y rejoue une deuxième fois pour enregistrer les superbes musiques du jeu ... c'est tout...
Et déjà, tous les testeurs de ce jeu n'hésites pas à dire "on sent l'épuisement de la série !".

Might and Magic 9 sort en 2002. Certes, les graphismes sont netements améliorés (mais toujours en retard), pourtant le jeu est BACLE. De nombreux "bugs" (dont un qui m'a empêché de finir le jeu, et beaucoup d'autres qui m'ont enlevés la possibilité d'upgrader un personnage ou de faire des quêtes secondaires)... Les objets du jeu sont peu nombreux, le scénario peu intéressant... Bref, au bout de deux semaines, on balance le jeu par la fenêtre...
Il y a même une rumeur (réelle ?) disant que la plupart des concepteurs du jeu ont été renvoyé du New Wolrd Computing 2 semaines après sa sortie ... hmmm, si cela s'avère vrai, ça se comprend !!!

En résumé, on sent donc l'épuisement (et peut-être la fin, 3DO ayant des problèmes d'argent en ce moment) de la série des Might&Magic, qui avait pourtant si bien commencé.

 

L' H i s t o i r e

 

Might And Magic : Secret of the Inner Sanctum

Voici le premier épisode de cette série qui a fait découvrir plus de 200 créatures, 250 formules magiques et bons nombres d'endroits qui ne demandaient qu'à être explorés. Lorsqu'il avait été publié au début des années 90, Might and Magic premier était hautement performant au niveau du rendement graphique. Bien entendu, les années ont passé mais reste que le scénario, le concept et la qualité de jeu sont tout aussi puissants qu'auparavent. Un must à redécouvrir.

Might And Magic 2 : Gates To Another World

Le séquel du premier épisode plonge le joueur dans une autre dimension. Incluant maintenant plus de 250 créatures animées ainsi que 250 sortilèges sans compter l'insertion de 15 habiletés supplémentaires, la qualité de jeu ne fait que s'améliorer. C'est aussi Might and Magic 2 qui a fait que la série a continué à s'accroître. Le monde de CRON est maintenant à sauver, êtes-vous prêt pour cette grande épopée ?

Might And Magic 3 : Isles of Terra

Un peu moins percutant que les autres versions du fait qu'il était un peu plus prévisible que ces précédents, reste que Isles of Terra poursuit la lignée des Might And Magic. Maintenant, les sorciers se déchaînent et vous devrez relever des défis uniques. Rencontrez Corax, le maître de la magie qui vous aidera dan votre quête. Un excellent jeu encore une fois réalisé par New World Computing.

Might And Magic 4 : Clouds of Xeen

Ce quatrième épisode propulse le joueur dans une nouvelle dimension. Terminez le royaume que vous connaissiez, parcourez le monde du démoniaque Xeen qui semble vous surveiller de près. L'évolution graphique de ce jeu est grande partie responsable à la continuité du succès de Might And Magic. Un bon effort laissera le joueur devant son écran pour de longues heures.

Might And Magic 5 : Darkside of Xeen

Il semble que vous avez sous-estimé les forces de Xeen. Maintenant, une nouvelle mission s'ouvre sous vos yeux afin de neutraliser les forces maléfiques une fois de plus. Parcourez un nouveau royaume toujours familié et découvrer la vraie nature de la bête. Darkside of Xeen est sans aucun doute l'une des meilleurs suite offerte. Relevez le défi à nouveau !

Might And MAgic 6 : Swords of Xeen

Vous ne connaissez pas Havec ? Ce sera le temps de faire rencontre et de retrouver les pyramides qui cachent plusieurs intrigues. Une fois de plus, Swords of Xeen reprend les vieux éléments du Might And Magic pour les recréer à sa façon. Un excellent titre qui conclut ce coffret signé Interplay !

Might and Magic 7 : For blood and honnor

Might and Magic VII est de retour pour satisfaire les accrocs de jeux de rôle purs et durs et les autres aussi. Avec enfin une version accélérée, Might and Magic essaie enfin de se mettre au niveau des graphismes de son époque, et encore, c'est vite dit. Ceci dit, l'atout majeur de ce jeu ne sont pas ces graphismes, mais son univers, ses légendes, son scénario et tous les personnages qui y évoluent dont vous.


Might and Magic VII est l'adaptation parfaite du jeu de rôle sur papier dans le monde du digital. Une création de personnages précise, des feuilles d'inventaire claire, une large gamme de compétences à augmenter au cours de la partie, des objets et des armes (magiques ou non) en nombre incalculable et un univers qui évolue au cours des saisons sont les points forts de ce logiciel.


Comme toujours, le début de la partie est primordial surtout en ce qui a trait à la création de vos 4 personnages. Soyez patient et prenez votre temps afin de créer des personnages complémentaires. Il est malhabile de penser qu'une équipe de guerriers purs et durs s'en sortirai mieux qu'une équipe mixte.

Might and Magic 8 : Day of the destroyer

Might and Magic VIII   Cette fois ci vous serez dans le pays de Jadame (région d'Enroth). La donne a changé, si vous aimez jouer les forces noires vous serez très bien servis. La palette de personnages que vous pouvez incarner n'est pas très grande mais suffisamment variée pour satisfaire vos plus noirs desseins. Les adeptes des forces du bien ne sont pas oubliés, mais le jeu est essentiellement tourné vers les monstres. De toutes manières vous êtes toujours le gentil qui fait le bien :) (ce n'est qu'une vue de l'esprit). Une mystérieuse apparition s'est produite dans les alentours de Ravenshore, perturbant le train-train quotidien de cette citée du centre de Jadame. Un homme ordinaire, d'âge indéterminé, se promenait incognito à travers les différentes rues de la ville où cohabitent diverses races (cette mixité étant très commune sur Jadame). Certes les habitants détournèrent, un instant, le regard de leurs occupations afin de contempler cette nouvelle attraction. Mais enfin, ce n'était qu'un étranger de plus.

Quelques brigands malveillants voulant le soulager de son or, se trouvèrent soudainement massacrés comme de vulgaires moustiques pour avoir osé lever la main sur lui, laissant ensuite les habitants abasourdis par son étrange pouvoir. Après un bref regard par-dessus son épaule, il rebroussa chemin en direction de la place centrale. Les gens le craignaient et, par respect, personne n'osa plus lever la main sur lui. Une fois au centre de la place, il traça un cercle sur le sol autour de lui. Lorsque le cercle fut finit, le sol se mis à trembler quelques instant, puis un gigantesque monolithe de cristal émergea du sol, engloutissant le mystérieux étranger. Une puissante décharge d'énergie illumina le monolithe et se propagea dans les quatre points cardinaux de Jadame. Il s'ensuivit un moment de silence, puis le chaos déferla sur le contient. Quatre portes, une pour chaque plan des élémentaires: Terre, Air, Feu et Eau, s'ouvrirent sur le monde dans un cataclysme de forces.

Une soudaine et violente éruption eue lieu près des îles de Dagger Wound lorsque la porte sur le plan de la Terre s'ouvrit sur Jadame. Cette éruption détruisit le réseau de ponts qui liaient les différentes îles de l'archipel. Bien qu'étant en temps ordinaires des habitants peu impressionnés par des événements, les hommes lézards du village de Blood Drop furent pris de panique.

Au même instant, à l'opposé de Jadame, dans un grand déluge, la porte sur le plan de l'Eau s'ouvrit. Le déluge, sous la forme d'une grande vague, engloutit toute la vallée qui abritait le refuge des Minotaures. La société des Minotaures fut brisée par cet événement, laissant leurs plus important sites noyés pour toujours par les flots.

Dans un autre coin de Jadame, un large mur de feu explosa de la bouche de la porte sur le plan de Feu, brûlant le désert lui-même. Quelques Trolls tentèrent d'échapper au brasier, dans une terreur indescriptible, devant l'avancée du déluge de feu avant d'être consumés à leur tour dans des cris désespérés d'agonie. (Quel romantisme ;) La vague de feu détruisit la majeure partie de leur village.

Pour terminer le quartet gagnant de la destruction, la porte du plan de l'Air apparu dans un énorme vortex au-dessus d'une ancienne forêt. L'apparition détruisit les arbres millénaires par leurs immenses racines et les fendis comme des fétus de paille.

Des portes sortirent des élémentaires complètement fou. Peu à peu, tous ces élémentaires furent maîtrisés et dévoués à une seule tâche :
la destruction. Peut-être vont-ils tous converger vers le cristal de Ravenshore ?

Une ancienne prophétie des Elfes noirs prédit qu'un cycle dans l'univers, une chaîne circulaire infinie d'événements, veut que le monde soit créé, détruit puis recréé avec les forces des élémentaires. Dans la prophétie, cette période dans le temps, après une période de paix, s'appelle "
Day of the Destroyer".

Malheureusement ceux qui oublient leur histoire son inévitablement maudits. Mais un aventurier intrépide va relever le défi et contrer l'histoire. Ensemble avec des héros qu'il trouvera sur son chemin il affrontera le plus gros des enjeux qu'Enroth ait connu. Avec son courage il devra rétablir la paix et remettre les choses en ordre. S'il réussit, Jadame (région d'Enroth) pourra retrouver la paix, s'il échoue : la destruction et la mort seront au rendez-vous. A vous de faire le bon choix.

Bonne chance...

Might and Magic 9

L'histoire de ce nouvel opus se déroule donc sur une toute nouvelle planète. La planète est question est Axeoth. Cette fois l'intrigue se passe sur le continent de Rysh et plus precisément dans la région de Chedian et Framon.

Les hordes barbares de Beldonian sous la direction de Tamur Leng sont sur le point d'envahire votre terre d'origine Chedian. Votre destinée sera d'unir les six différents clans régnant sur la région et les pousser à la résistance. La destinée du monde de Chedian est dans vos mains, enfin c'est ce que vous croyez...
Après une scène d'introduction qui ne vous apprend pas grand chose sur le jeu, vous commencer votre aventure dans votre village natale, Ravensford. Un trou où vous vous ennuyez à mourir. Vous décidez donc de partir à l'aventure. L'aventure sera pour votre équipe le light motif de son existence et vous passerez votre temps à poser des questions sur ce sujet. Bref lorsque vous serez près pour l'aventure vous prendrez le bateau direction Mendossus.

Lors de votre voyage, une effroyable tempête s'abat sur votre passage. Cette tempête vous laissera échoué sur les récifs acérés de l'île des cendres dans le sud de Chedian. Dans votre errance vous trouvez une vielle femme qui vous mettra sur la route de votre nouvelle destinée. Avec l'aide de Forad Darre vous devrez unir les six clans de la région contre les forces Beldonian commandé par le puissant Tamur Leng.

Forad Darre a comme par miracle un bateau, malheureusement l'île est infestée de skletons. Avant de pouvoir quitter les lieux vous devrez trouver un moyen des les neutraliser, ce qui sera chose facile pour les héros que vous êtes ou voulez devenir. Une fois l'île des cendres dans votre dos, vous mettrez les voile sur la cité de Sturmford. C'est là que le gros de l'aventure commence.

Lorsque vous aurez réussi à unir les clans vous serrez confronté à bien des choses et vous vous rendrez vite compte que votre destinée n'est pas entre vos mains mais dans celle des dieux. Les dieux que vous devrez rencontrer pour mettre certaines choses au point voire même de faire le ménage chez les dieux. Votre aventure prendra vite un goût de "mort" pour ainsi dire.

Ce jeu est très classique dans sa première partie mais par la suite vous serez vite surpris par les événements et comme par les différents mondes que vous devrez visiter. Le monde des mortels de Axeoth n'étant pas le seul entrer en ligne de compte.

Bon jeu et bonnes découvertes et bonne chance...


 

 

 

Might and Magic


Votre RPG préféré :
Might & Magic I
Might & Magic II
Might & Magic III
Might & Magic IV
Might & Magic V
Might & Magic VI
Might & Magic VII
Might & Magic VIII
Might & Magic IX


Wallpaper du moment :

 

Nouveaux Wallpapers !
 

Hoverdesk du moment :

 

Tous les thèmes !

 

 
La Newsletter
418 abonnés





 

Retour en haut

| Webmaster edr |


Toutes les images/wallpapers diffusés sur le site www.delrisco.com appartiennent à leur auteurs respectifs, toute utilisation commerciale est strictement interdite sans accord préalable de l'auteur. Toute image/wallpaper présent sur le site peut être enlevé sur simple demande de la part de l'auteur.
Delrisco.com respecte la loi Informatique et Libertés de 1978. Vous disposez , en application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, des droits d'opposition d'accès et de rectification des données vous concernant.
(c) 2002-2003 delrisco.com - tous droits réservés