What's new ?

   La Donner Party :

 

 

  Alexandre Sokourov,    alternative au cinéma    de masse

  Enterprise : épisodes    et wallpaper du NX-01
  
WorldTv 2 : TV sur PC

  Tutoriel Virtual PC
  
Formation réseau et    Installer un réseau    chez soi !


... et :

  RPG : dossier !

  Windows RG

  Les liens en OR

  Les liens délirants

  Les bidets d' OR

  Best of VANDAMME

  Excusotron

  Régime sportif...


Windows XP
  Optimiser, Multi-boot,    Invite de commandes
  Glossaire

Disquettes de démarrage
  Windows 98 SE, 98    remixed, NT, 2000...
  et d'autres... ici !
 
Karl MARX

 

Karl MARX

La religion, opium du peuple

Le fondement de la critique irréligieuse est celui-ci : L'homme fait la religion, ce n'est pas la religion qui fait l'homme. La religion est en réalité la conscience et le sentiment propre de l'homme qui, ou bien ne s'est pas encore trouvé, ou bien s'est déjà reperdu. Mais l'homme n'est pas un être abstrait, extérieur au monde réel. L'homme, c'est le monde de l'homme, l'État, la société. Cet État, cette société produisent la religion, une conscience erronée du monde, parce qu'ils constituent eux-mêmes un monde faux. La religion est la théorie générale de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son point d'honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa raison générale de consolation et de justification. C'est la réalisation fantastique de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de réalité véritable. La lutte contre la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde,dont la religion est l'arôme spirituel.

La misère religieuse est, d'une part, l'expression de la misère réelle, et, d'autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l'âme d'un monde sans cœur, de même qu'elle est l'esprit d'une époque sans esprit. C'est l'opium du peuple.

Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple. Exiger qu'il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation, c'est exiger qu'il soit renoncé a une situation qui a besoin d'illusions. La critique de la religion est donc, en germe, la critique de cette vallée de larmes, dont la religion est l'auréole.

La critique a effeuillé les fleurs imaginaires qui couvraient la chaîne, non pas pour que l'homme porte la chaîne prosaïque et désolante, mais pour qu'il secoue la chaîne et cueille la fleur vivante. La critique de la religion désillusionne l'homme, pour qu'il pense, agisse, forme sa réalité comme un homme désillusionné, devenu raisonnable, pour qu'il se meuve autour de lui et par suite autour de son véritable soleil. La religion n'est que le soleil illusoire qui se meut autour de l'homme, tant qu'il ne se meut pas autour de lui-même.

L'histoire a donc la mission, une fois que la vie future de la vérité s'est évanouie, d'établir la vérité de la vie présente. Et la première tâche de la philosophie, qui est au service de l'histoire, consiste, une fois démasquée l'image sainte qui représentait la renonciation de l'homme a lui-même, à démasquer cette renonciation sous ses formes profanes. La critique du ciel se transforme ainsi en critique de la terre, la critique de la religion en critique du droit, la critique de la théologie en critique de la politique.

Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel (1843),
Traduction J. Molitor (Éd. Alfred Costes, 1927).

Retour en haut - Vous êtes en ce moment !

Ajouter le site à vos favoris | Webmaster


Toutes les images/wallpapers diffusés sur le site www.delrisco.com appartiennent à leur auteurs respectifs, toute utilisation commerciale est strictement interdite sans accord préalable de l'auteur. Toute image/wallpaper présent sur le site peut être enlevé sur simple demande de la part de l'auteur.
Delrisco.com respecte la loi Informatique et Libertés de 1978. Vous disposez , en application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, des droits d'opposition d'accès et de rectification des données vous concernant.
(c) 2002-2003 delrisco.com - tous droits réservés