What's new ?

   La Donner Party :

 

 

  Enterprise : épisodes
  
WorldTv 2 : TV sur PC

  Tutoriel Virtual PC
  
Formation réseau et    Installer un réseau    chez soi !


... et :

  RPG : dossier !

  Windows RG

  Les liens en OR

  Les liens délirants

  Les bidets d' OR

  Best of VANDAMME

  Excusotron

  Finies les sorties, les    clopes, la boisson et la    dope !


Windows XP
  Optimiser, Multi-boot,    Invite de commandes
  Glossaire

Disquettes de démarrage
  Windows 98 SE, 98    remixed, NT, 2000...
  et d'autres... ici !

La Newsletter



 

 

je conseille

ce site !



Klick, Chico !
(et mets le son !)

 
The Breed - Vous êtes en ce moment !

 

Sorry, your browser doesn't support Java(tm).

 

The breed

Genre : shaker de vampires, flics et SF.

Fiche technique

  • 2001
  • Réalisation : Michael Oblowitz
  • Avec Adrian Paul, Bokeem Woodline, Bai Ling

Revue : Philippe Heurtel

Steven, un agent de la National Security Agency, ignore tout de la présence des vampires dans notre monde jusqu’à ce qu’il tombe sur l’un d’eux au cours d’une mission. Ses supérieurs le mettent dans le secret : il en existe plus de 4000 à travers le monde. Il s’agit d’une mutation humaine : les vampires vivent plusieurs siècles, sont dotés d’une régénération rapide et d’une grande force ; ils se nourrissent de sang et craignent le soleil et l’argent (le métal, bien sûr).

Steven est obligé, malgré sa méfiance à l’égard de ces suceurs de sang, de collaborer avec l’un d’eux, Aaron, afin de retrouver un vampire renégat responsable d’une vague de crimes qui menace les espoirs d’intégration des vampires parmi les humains.

Je rassure tout de suite les âmes sensibles : Steven et Aaron parviendront à sauver la paix, les vampires, les humains et le monde.

The Breed est basé sur le couple classique des flics qui ne s’aiment pas mais sont obligés de collaborer et qui finiront par s’apprécier. De ce côté-là, rien de nouveau, et l’enquête ne brille pas par son extrême originalité. Mais l'intérêt réside dans le fait qu'un des deux est vampire !

L’histoire se déroule dans un futur proche. Par contre, le décor est un mélange d’Amérique des années 40 et de société communiste (uniformes des policiers, présence de statues typiques de la propagande communiste) ; ce n’est jamais expliqué, ce qui est très intriguant... mais pourquoi pas ? Il règne une ambiance vaguement totalitariste, comme en témoignent les slogans répétés par des haut-parleurs (s’ils étaient côtés à la bourse des aphorismes, le scénariste ne ferait pas fortune avec : « Révélez des informations à un ennemi, il deviendra votre ami » ; « Les informations secrètes ne doivent pas être divulguées »).

La nature vampirique des personnages est assez bien utilisée (Aaron se sert de son pouvoir de régénération pour récupérer un livre important en plongeant la main dans les flammes). Le réalisateur nous offre de beaux plans lorsqu’il s’agit de filmer les acrobaties des vampires. Et la mort du méchant est assez sympa (on lui enfonce une grenade à l’intérieur du corps via une blessure, et... boum. Ca tache, mais c’est efficace).

A côté de ça, on a une séquence de cul complètement gratuite, des scènes confuses, des ressorts dramatiques non utilisés (à un moment, la fille commissaire est enlevée, et puis finalement ça ne sert à rien par la suite), et des clichés (franchement, si un méchant vous promet, en échange de votre trahison, que « vous ne connaîtrez plus la souffrance », vous croyez que c’est parce qu’il fera de vous un vampire ou parce qu’il vous tuera ? C’est vraiment con, un traître).

La jaquette nous promet « un formidable film de SF qui vous plongera dans l’univers angoissant des vampires ».  C'est vrai... et en plus très bien filmé, avec un rendu d'ambiance parfait !

La réplique à retenir (du moins en VF) : quand Aaron explique à Steven : « La moitié de mon peuple est en train de s’armer jusqu’aux dents » !

 L'affiche

  

 

 

 Re-découverte :

 

 

 

 Ed Gein :

B.A. flash Haut-débit

 

 


W
allpaper du moment :

 

Tous les Wallpapers !

 


H
overdesk du moment :

 

Tous les Thèmes !

 

 


Coup de coeur

 

 

Critiques :

Retour en haut

 
Ajouter le site à vos favoris | Webmaster | 
 

Toutes les images/wallpapers du site www.delrisco.com appartiennent à leur auteurs, toute utilisation commerciale est interdite. Toute image/wallpaper peut être enlevé sur simple demande de l'auteur.
Delrisco.com respecte la loi Informatique et Libertés de 1978. Vous disposez , en application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, des droits d'opposition d'accès et de rectification des données vous concernant.
(c) 2002-2004 delrisco.com - tous droits réservés